Wikipedia.fr > Résultats pour « haute couture » sur Wikisource en français



15 résultats pour « haute couture » sur Wikisource en français
parmi 1 130 012 pages indexées par Wikiwix.

Littérature orale de la Haute-Bretagne/Texte entier
quatre communes différentes : le premier a déjà été publié dans mes Contes populaires de la Haute -Bretagne , où se trouvent d’autres récits : la Houle de Chélin (n° IV) ; l’Enfant de la Fée (n° XVII), et la Fée et le Marin (n° XXII), qui se passent dans les houles de [...]

Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/326
quelle bête. (E.) — Un coq. 20. Qui a plus de mille pièces sur le dos sans une seule couture  ? — Une poule. 21. a) Qui n’a ni chai ni os et qu’a une petite chemise blanche, Qui n’a ni couture ni manche ? — Un œuf. Cf. Rolland, D. 66 (Dordogne). Catégorie [...]

Odes funambulesques/1874/Nommons Couture !
Odes funambulesques/1874/Nommons Couture ! La bibliothèque libre. Odes funambulesques | 1874 Aller à : navigation , rechercher Théodore de Banville AUTRES GUITARES Odes funambulesques , Alphonse Lemerre, 1874 ( pp.  185-189). ◄   Marchands de [...]

L’Encyclopédie/1re édition/COUTURE
COUTURE, s. f. ( Art de coudre .) on dit, apprendre à un enfant la couture . Couture se dit aussi de la jonction de deux choses qu’on a cousues avec la soie ou le fil, au moyen de l’aiguille. Il y a plusieurs sortes de coutures  ; savoir les coutures simples, les coutures rabatues [...]

Page:Abensour - La Femme et le Féminisme avant la Révolution, 1923.djvu/235
en grande dame et qui, lorsqu’elle gère une maison prospère et honorée de la faveur de la haute société, traite d’égale à égale avec ses clientes. Elle les reçoit à moitié étendue sur un sofa, daigne à peine se lever quand arrivent les plus nobles d’entre elles et les traite [...]

Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/321
tonne. — Une étoile. 3. Qu’est-ce qui a plus de cent dabons (pièces) et pas une seule couture  ? (M.) — Les nuages. ↑ C’est la formule par laquelle on les commence presque toujours. — M. veut dire Matignon, E. Ercé, D. Dinan, S.-C. Saint-Cast. Catégorie cachée [...]

Les Livres d’étrennes, 1880
Si l’on voulait passer en revue tous les livres que ramène régulièrement la fin de décembre, la place et le temps manqueraient, car ils forment régulièrement, depuis quelques années, une vraie bibliothèque. Il y en a quelques-uns dans le nombre qui disparaîtront avec les circonstances [...]

Souvenirs de l’Adriatique (1871-72)/03
divise ce vilayet en deux parties. Au sud, il touche partout au royaume de Grèce, au nord à la Haute -Albanie et à la Macédoine. La vallée de la Woyoutza, l’ancien Aoüs, par laquelle nous étions entrés dans cette province et que nous avons suivie durant cinq journées, d’Avlona [...]

L’Egypte et l’Occupation anglaise/04
autres prétextes plus puissans. C’était la vénalité des fonctionnaires égyptiens dans la Haute -Egypte et leurs procédés arbitraires pour prélever les impôts. C’était aussi, — le plus important de tous, la défense qui leur avait été faite de se livrer à la traite des nègre [...]

Mina de Wangel
Mina de Wangel naquit dans le pays de la philosophie et de l’imagination, à Koenigsberg. Vers la fin de la campagne de France, en 1814, le général prussien comte de Wangel quitta brusquement la cour et l’armée. Un soir, c’était à Craonne, en Champagne, après un combat meurtrier [...]

Page:Aimard - Les Peaux-Rouges de Paris II.djvu/287
Dans tous les cas, l’ameublement était mesquin. Sur un fauteuil à fond de cuir vert était assis un homme de haute taille, dont les traits étaient presque repoussants, sans doute à cause de blessures, car son visage était tout couturé . Il portait des conserves couleur fumée de [...]

Confessions d’un ex-libre-penseur/XI
On confond, quelquefois, dans le monde des catholiques, les sociétés de libres-penseurs avec celles de francs-maçons. Il y a, cependant, entre les unes et les autres, une différence notable. Chez les francs-maçons, c’est tout au plus si la dixième partie des adeptes connaît le véritable [...]

Souvenirs de la maison des morts/Première partie/8
amour-propre. Ce soir-là, il cousait une chemise, assis sur le lit de camp, car il s’occupait de couture . Tout auprès de lui se trouvait un gars borné et stupide, mais bon et complaisant, une espèce de colosse, son voisin le détenu Kobyline. Louka se querellait souvent avec lui en [...]

Page:Bourget - Laurence Albani, Plon-Nourrit.djvu/120
Cet « encore » ne cachait-il pas un commencement de faiblesse, une velléité d’acceptation, si l’amoureux riche formulait [...]

L’Anglo-Catholicisme
même. Aussi, par haine des niveleurs, les Stuarts se firent-ils les défenseurs jurés de cette haute -église. Sous leur impulsion, elle fit de rapides progrès, il n’y eut plus de faveurs que pour elle : doyennés, archidiaconats, évêchés, tout fut à sa discrétion. Cependant la high [...]

1