Wikipedia.fr > Résultats pour « Port de Meschers » sur Wikisource en français



10 000 résultats pour « Port de Meschers » sur Wikisource en français
parmi 1 179 998 pages indexées par Wikiwix.

Côtes et Ports français de l’Océan/02
de Libourne, à droite la Garonne, dont la dernière et élégante courbure forme l’admirable port de Bordeaux. La Garonne et la Gironde ne sont à tout prendre qu’un même fleuve et portent d’ailleurs à peu près le même nom. D’après tous les géographes classiques, la Garonne [...]

Côtes et Ports français de l’Océan/03
III. DE LA GIRONDE A LA LOIRE [1] I De l’embouchure de la Gironde à celle de la Loire, la région littorale ne ressemble pour ainsi dire plus aujourd’hui à ce qu’elle a dû être, il y a quelques siècles à peine, à l’origine seulement de notre ère, et même plus récemment [...]

Les bassins à cupule - L environnement des bassins
Comme cela a été précisé dans l’introduction, les bassins à cupule ne se rencontraient, avant 1979, qu’en Charente ou en Charente Maritime. Ce n’est que depuis une vingtaine d’années que des découvertes certaines (bassins avec cupule) ont été faites dans les trois départements [...]

Page:Revue des Deux Mondes - 1918 - tome 47.djvu/402
Le port de Marseille est resté actif par l’effet de nos besoins militaires et malgré la diminution des échanges commerciaux habituels avec l’Orient et l’Extrême-Orient. On y a importé 6, 4 millions de tonnes en 1916, 4,4 en 1917. Mais je voudrais surtout signaler, à ce propos, [...]

Page:Larousse - Grand dictionnaire universel du XIXe siècle - Tome 8, part. 2, Fj-Fris.djvu/307
deux promontoires de Blanc-Nez et de Gris-Nez. C’est entre ces deux pointes que se trouve le port de Wissant, considéré par la plupart des archéologues comme le Portus Jtius où César s’embarqua pour l’Angleterre. Le cap Gris-Nez est le point de la côte de France le plus rapproch [...]

Côtes et Ports français de l’Océan/04
c’est à Nantes même que la marée intervient sérieusement. C’est là que se trouvait le port des Namnètes, une des petites peuplades de la grande tribu des Vénètes, qui occupait presque tout le Sud de la vieille Armorique. Son origine se perd un peu dans la nuit des temps. Le petit [...]

Les Grands travaux maritimes/01
Mais ces promesses de l’avenir semblent compromises par la détérioration croissante du port et du fleuve, alors qu’il faudrait des eaux profondes pour recevoir les navires de grande capacité, dont la suprématie s’affirme chaque jour. L’inquiétude est donc vive dans les populations [...]

Côtes et Ports français de l’Océan/05
V. LA COTE DU MORBIHAN ET DE LA FIN DES TERRES [1] I On peut évaluer à 600 ou 700 kilomètres environ le développement du littoral de la Bretagne depuis la pointe du Croisic, où commence la côte rocheuse, jusqu’à la baie du Mont Saint-Michel, où elle se termine. On en compterait [...]

Côtes et Ports français de l’Océan/01
I. LA COTE BASQUE ET LANDAISE I Rien n’est plus arbitraire, plus conventionnel, plus contraire même quelquefois aux lois si simples de la nature que certaines lignes séparatives des principaux États de l’Europe, limite artificielle, imposée par les uns, subie par les autres, suivant [...]

Problèmes économiques d’après guerre/03
Il y avait, avant la guerre, quelque chose d’affligeant à sortir de France pour visiter le port de Hambourg ou la gare de Cologne, indépendamment de tout avantage commercial, les sommes que nos ennemis avaient su dépenser ainsi ont été amplement rémunérées par des économies et [...]

Le littoral de la France/03
III. Les plages et le bassin d’Arcachon. Jadis perdu dans la solitude rarement violée des landes, le bassin d’Arcachon n’était visité que par les goélands et les canards sauvages, et les habitans clairsemés de ses bords étaient pour la plupart des hommes incultes, privés de toute [...]

L’Homme et la Terre/IV/02
A la force d’attraction naturelle du sol qui tend à répartir normalement les hommes, à les distribuer rythmiquement sur la terre entière, s’ajoute, dans le monde moderne, une force tout à fait opposée en apparence, celle qui groupe des centaines de milliers ou même des millions d [...]

La Géographie de la Gaule
C’est à ce point de vue surtout que l’important ouvrage de M. Desjardins sur la Géographie historique et administrative de la Gaule contribuera pour sa grande part à augmenter la somme des notions positives qu’il est possible d’acquérir sur un terrain se dérobant trop souvent [...]

Les Grands ports de commerce de la France/02
La Garonne forme le port de Bordeaux. Ce port , fondé aux jours de la Gaule antique par une tribu de Celtibères, les Bituriges, a été de tout temps fréquenté, et déjà sous les Romains les vins de Burdigala étaient appréciés au dehors et formaient le principal élément d’exportation [...]

La Marine des Arabes et des Indous
Caire ; quelque grandes qu’elles fussent, le moindre orage les rejetait en désordre dans le port  ; elles ne sortaient prudemment qu’entre deux tempêtes. Dans ces temps-là, le plus court voyage était marqué par un coup de vent ; rarement on allait de la côte de Syrie à celles [...]

Côtes et Ports français de la Manche/01
I. LE NORD DE LA BRETAGNE ET LE COTENTIN I Toutes les eaux météoriques qui mouillent la terre, celles qui tombent directement du ciel comme celles qui surgissent de sources ou de cavités souterraines plus ou moins profondes, et qui toutes finissent par couler librement à la surface du [...]

Les Phares et les Balises des côtes de France
voiles d’une forme bien connue, allumait un grand feu, non point pour conduire les navires au port , mais pour annoncer aux habitans des villages voisins que l’ennemi avançait, et qu’il était temps de le fuir ou de s’armer contre lui. Ces côtes étaient en effet fréquemment menacée [...]

Page:Revue des Deux Mondes - 1877 - tome 23.djvu/133
A l’embouchure de la Gironde est Royan, sur la rive droite, Royan qui a donné son nom à une variété de sardines recherchée des gourmets, et qui est non moins connue maintenant par ses bains de mer, qui en ont fait comme une ville nouvelle. En été, c’est le rendez-vous des riches [...]

Lettres au duc d’Aumale/01
I. 1837-1841 « Toutes ses lettres sont là, — disait M. le Duc d’Aumale en parlant de M. Cuvillier-Fleury [1] , — depuis celles qu’il écrivait à l’enfant en vacances, ensuite au soldat en campagne, jusqu’aux longues épîtres qui venaient chercher le proscrit sur la terre [...]

Au Pays breton/01
Si c’est vraiment l’arrière-été d’Octobre, comme ce sentiment s’approfondit ! Comme l’âme de cette terre bretonne se dégage, comme son charme agit avec puissance ! Ces derniers beaux jours ensoleillés de l’année, que commencent à traverser les brumes et les tempêtes de [...]

1 · 2 · 3 · 4 · 5 >>