Wikipedia.fr > Résultats pour « Port de Fécamp » sur Wikisource en français



37 résultats pour « Port de Fécamp » sur Wikisource en français
parmi 1 135 063 pages indexées par Wikiwix.

Bibliothèque historique/Livre XIV
SOMMAIRE DÉTAILLÉ [ modifier ] 1. Avant propos. II. Le Spartiate Lysandre vient jusqu au port du Pirée pour appuyer l introduction du gouvernement aristocratique dans Athènes, selon la pratique générale des Lacédémoniens dans tous les lieux où la fortune de la guerre leur avait [...]

Bibliothèque historique/Livre XIII
les ans à Athènes. 3 Le lendemain les généraux, à la tête de leur armée, se rendirent au port du Pirée : toute la ville tant citoyens qu’étrangers les y accompagnèrent en foule, pour dire adieu chacun en particulier à ses parents et à ses amis. [2] Les vaisseaux couverts sur [...]

Page:Sainte-Beuve - Port-Royal, t3, 1878.djvu/252
objet, et tout à fait heureuse. On s est fâché rouge, mais il était seul ; on a regardé, on Fa laissé faire et dire, et s en retourner ; on a même discuté tout haut sa démarche et son audace de bel air. Les indifférents, comme il en est dans tous les camps, ont trouvé qu il avait [...]

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 11.djvu/47
essentielles seulement ne portent ni dièse ni bémol ; tels sont les modes majeurs de sol & de fa  ; les modes mineurs de la & de ré , &c. Voyez , , . ( S ) Naturel , est en usage dans le Blason , poursigni- fier des animaux, des fruits, des fleurs , qui sont peints dans un écu [...]

Mémoires (Saint-Simon)/Tome 3/22
gardes, et frère des maréchaux de Duras et de Lorges, ne l’eût empêché d’aller à son camp faire une revue, où il eut avis que le piège étoit tendu. La femme de Marlborough étoit de tout temps attachée à la princesse de Danemark dont elle étoit favorite et dame d’honneur [...]

Page:Sainte-Beuve - Port-Royal, t3, 1878.djvu/370
Charlotte, une élève de Port -Royal, douée d un génie facile, dont il emprunta plus d une fois la plume, se plaisant à en dire qu elle avait beaucoup plus d esprit que lui ? Les sœurs trouvent plus aisément grâce que les frères. M. Cousin, après avoir été dur pour Pascal, s est [...]

Page:Sainte-Beuve - Port-Royal, t3, 1878.djvu/622
exiger préalablement qu il fût un peu clerc de notaire. Ohl que les Anciens étaient donc plus fa - Catégorie  : Page non corrigée [...]

Guerre d’Afrique
de Ruspina et de Leptis [ modifier ] 6 [ modifier ] (1) Il se disposait donc à lever son camp , lorsque tout à coup les ennemis sortirent de la ville : en même temps le hasard envoya à leur secours la cavalerie que Juba envoyait pour recevoir sa paie. Ils s emparent du camp dont [...]

La Guerre civile/Livre III
eux les esclaves qu’ils venaient d’affranchir, ils tombèrent tons ensemble sur le premier camp d’Octavius. (7) Ils le forcent ; du même choc ils emportent le second, puis le troisième, le quatrième, et ensuite le dernier ; enfin, ils chassèrent les ennemis de tous leurs camps [...]

Expédition de Cyrus (Trad. Talbot)/Texte entier
Darius et Parysatis eurent deux fils ; l’aîné, Artaxercès, le plus jeune, Cyrus. Darius étant tombé malade et sentant sa fin approcher voulut avoir près de lui ses deux fils. L’aîné se trouvait là ; Cyrus fut mandé par son père des gouvernements dont il l’avait fait satrape [...]

Histoire romaine (Tite-Live)/Livre XXXVII
chargea trois lieutenants, Sex. Digitius. L. Apustius et C. Fabricius Luscinus de rassembler dans le port de cette ville tous les navires de la côte, et, après avoir pris toutes ces mesures, il sortit de la ville avec l’habit militaire. (3) Environ cinq mille volontaires, tant romains [...]

Expédition de Cyrus (Trad. Talbot)/Livre VI
combattent avec eux. On leur dit que ce sont elles qui ont mis le roi en fuite et l’ont chassé de son camp . Telle fut la fin de cette soirée. Le lendemain, les Paphlagoniens sont amenés à la délibération des soldats, qui décident que l’on ne se fera plus de mal des deux côtés [...]

Page:Sévigné - Lettres, éd. Monmerqué, 1862, tome 5.djvu/166
François de Sales 4 il conduit les gens en paradis par de plus beaux chemins que Messieurs6 du Port -Royal. Je ne doute pas que quand vous lirez cette lettre à la belle Bïadelonne6, elle ne se récrie que cela sent le 3. Dans le manuscrit de la Bibliothèque impériale il y a ici « je [...]

Histoire des Trois Royaumes/IV, I
desseins ? » Et sans hésiter il partit ; ses deux amis dévoués le suivirent. Arrivé au camp , il se présente : « Ah ! s’écria Liu-Pou en l’apercevant, je suis venu tout exprès pour vous tirer d’un mauvais pas. Une autre fois, quand vous serez dans la prospérité, n’oubliez [...]

Histoire des Trois Royaumes/IV, IV
marcha vers les frontières du Yu-Tchéou. Hiuen-Té, étant venu au-devant de lui, entra dans son camp et lui présenta deux têtes. « Quels sont ces deux hommes que vous avez décapités, demanda Tsao tout surpris ? — Han-Sien et Yang-Fong ! — Et qu’avaient-ils fait ? — Chargé [...]

Page:Du Camp - Paris, tome 1.djvu/329
Page:Du Camp - Paris, tome 1.djvu/329 La bibliothèque libre. Aller à : Navigation , rechercher Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. ment en traîner vingt, mais il est arrêté par l’ordonnance de police du 24 mai 1860, qui limite [...]

Nostromo/Première partie/Chapitre V
Dictateur. Tendue de rouge, cette estrade s’élevait à l’ombre d’un arbre, sur le quai du port , d’où l’on avait enlevé la première motte de terre. Dans la chaloupe chargée de personnages de marque, la jeune femme s’était assise à la place d’honneur, sous les faisceaux [...]

Expédition du capitaine Harris
ne peut commercer que par échange. Le capitaine Harris avait apporté de l’Inde sa tente, son camp furniture , et surtout de la poudre, ainsi que d’excellentes carabines. Tout cela fut mis à bord d’une goélette faisant voile pour Algoa-Bay. Port Élisabeth, situé au fond de cette [...]

Cyropédie (Trad. Talbot)/Livre III
Cyrus en était là. L’Arménien, en entendant le message de Cyrus, est saisi de peur, quand il songe au grief de n’avoir pas payé de tribut, ni envoyé d’armée ; mais ce qui l’effraye surtout, c’est qu’on va voir qu’il commence à fortifier sa capitale, pour la mettre en éta [...]

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 10.djvu/897
nécessaire, ainsi des autres. Lorsque le huitieme trou est bouché, le son qui en résulte est le fa , qui est à l’octave de celui de la clé f ut fa des clavecins. On fera ensuite le la en débouchant le septieme trou, on fera ensuite le si en débouchant le sixieme trou ; mais [...]

1 · 2